• United-Kingdom
 

PARIS MON AMOUR SEPTIÈME ÉDITION

lundi 09 avril 2018 14:00
9, rue Drouot - 75009 Paris
Informations sur la vente
EXCEPTIONNELLE VENTE AUX ENCHÈRES PUBLIQUES

TABLEAUX, DESSINS, GRAVURES - OBJETS DE VITRINE, OBJETS D’ART - MOBILIER - LIVRES - MILITARIA
AFFICHES - CARTES POSTALES - JOUETS - SOUVENIRS DU MÉTROPOLITAIN - SOUVENIRS DE LA TOUR EIFFEL
EXPOSITIONS UNIVERSELLES - PHOTOGRAPHIES - SOUVENIRS DES SALLES DE SPECTACLES, CAFÉS,
MUSIC HALL - MOBILIER DE COMMERCE, ENSEIGNES - MOBILIER URBAIN - VIEUX PAPIERS, etc.
 

Un "morceau de Paris" aux enchères - Les « cadenas d’amour » du pont des Arts seront dispersés aux enchères lors de notre Vente Exceptionnelle PARIS MON AMOUR, début 2018. Plusieurs centaines de cadenas, gage d’amour et de fidélité portant les prénoms, initiales des amoureux, étaient accrochés aux grilles des ponts de Paris, la « grappe » que nous proposons, provient du Pont des Arts à Paris qui continue d'attirer les touristes romantiques du monde entier.
La mode apparaît clairement à partir de la sortie de la suite du roman, « J'ai envie de toi (Ho voglia di te) », et de son adaptation au cinéma, tous deux en 2006. À
Paris, cette tradition a commencé en 2008 sur le pont des Arts et s'est étendue au pont de l'Archevêché ainsi qu'à la passerelle Simone-de-Beauvoir pour atteindre, en avril 2010, environ deux mille cadenas fixés aux balustrades du pont des Arts. Le 12 mai 2010 au matin, la plupart des cadenas du pont des Arts ont disparu, mais la mairie de Paris se dit étrangère à ce fait. On découvre un mois plus tard qu'il s'agit d'un étudiant de l'École des beaux-arts qui a enlevé tous les cadenas pour en faire une sculpture. Ils réapparaissent néanmoins sur la rambarde ouest du pont de l'Archevêché à l'hiver 2010, et sont ensuite tolérés par la mairie grâce à la publicité qu'ils produisent, bien que certains Parisiens regrettent que les « cadenas gâchent l'esthétique des lieux ». Certains morceaux des grilles du pont des Arts ont d'ailleurs cédé sous le poids des cadenas, créant des trous qui compromettent la sécurité des passants. Le 8 juin 2014, une grille entière s’effondre. Le 11 août 2014, la ville de Paris finit par inviter les couples à se prendre en photo sur le pont et publier les images sur un site dédié, déclarant que « les cadenas ne sont pas bons pour le patrimoine parisien » et ne sont pas « l'idéal pour symboliser l'amour ». Elle installe également des panneaux vitrés sur le pont des Arts pour remplacer les grilles. Les cadenas sont définitivement retirés depuis le 1er juin 2015 et remplacés par des panneaux en bois ; il s'agira à terme de panneaux en verre. Les cadenas récupérés sur le pont des Arts ont été vendus aux enchères le 13 mai 2017 pour un montant 250 000 euros reversés à trois associations mobilisées dans l'accueil et l'accompagnement des réfugiés accueillis par la Ville de Paris.

Conditions de ventes
CONDITIONS DE VENTE Frais en sus des enchères :
- Pour les lots de nature judiciaire : 14,40 % TTC
- Pour les lots de nature volontaire : 25 % TTC